Virginal – Samme

L’église Saint-Pierre

Le centre de Virginal

Eglise Saint-Pierre

 Reconstruite entre 1827 et 1828 selon les plans de l’architecte Moreau de Nivelles, l’église Saint-Pierre, sous son aspect extérieur assez austère, n’en est pas moins accueillante.
La chapelle précédente datait du 16ème siècle.

Une partie du chœur de la nouvelle église repose sur les anciennes fondations romanes.

De style néo-classique, l’édifice renferme des trésors

  • un autel dédié à la Vierge réalisé en bois peint de style rococo, datant du 18ème siècle avec statue du 17ème siècle
  • un grand bénitier en marbre avec couvercle en laiton portant l’inscription « Dame Lowize de Blaton, Abbesse Dewier – 1623 » utilisé comme fonts baptismaux
  • une Chaire de Vérité (réalisée par Henri Peeters-Divoort)
  • un Saint-Pierre repentant datant de 1853 remarquable par sa rareté et sa grande beauté d’expression
  • un chemin de croix peint par Paul Stroobant en 1926.

A la tribune, de belles orgues d’une rare qualité, réalisée par un orfèvre en la matière : Monsieur Van Peteghem de Gand, artiste reconnu pour son talent.
La touche d’originalité est apportée par la présence de vitraux semi-circulaires très colorés.

Le trésor est composé d’un ostensoir soleil du 17ème siècle, d’un encensoir et de navettes, de burettes et d’un plateau d’offrande et finalement d’argenterie anversoise du 18ème siècle.

La chapelle Notre-Dame de la Consolation

chap consolation virginalLa chapelle fut érigée sur un lieu de culte très ancien, existant très probablement depuis l’époque gallo-romaine (Virginal était un camp retranché).

Sur la façade baroque de la chapelle réalisée en briques espagnoles, nous pouvons voir la date 1702, cependant un écrit datant de 1634 parle « du moulin situé derrière la chapelle« .

Des objets de cultes provenant de la chapelle date du 15ème siècle. Le chœur quant à lui est réalisé en grès local et date de 1672.

Récemment des travaux de restauration ont été entrepris ; sous le carrelage, on a retrouvé la trace de 3 anciennes chapelles.

L’autel qui a été consacré, porte la date de 1672.

La chapelle actuelle a subi plusieurs transformations au cours de ses 300 ans:

  • au 19ème siècle notamment suite à l’élargissement de la route, les marches d’accès furent refaites en partie à l’intérieur du monument.
  • au 20ème siècle, de nouveaux travaux d’agrandissement de la route ont permis de découvrir plus de 50 kilos de pièces de monnaies gallo-romaines.

Autrefois, la fête de Notre-Dame de la Consolation se célébrait avec grande solennité le 25 mars, jour de l’Annonciation. La statue de la Sainte Vierge se portait processionnellement avant la grand-messe à l’église paroissiale et était ramenée à la chapelle après les vêpres. Des centaines de fidèles venus à pied de plusieurs lieues à la ronde se retrouvaient à Virginal pour implorer la consolatrice des affligés.

Vers la fin du 19ème siècle, cette procession se déroulait encore selon le même rite le jour de l’Annonciation mais toute trace de pèlerinage avait déjà disparu.

Au 20ème siècle, la procession a été déplacée au 2ème dimanche de mai (le mois de Marie). Celle-ci tomba en oubli durant quelques décennies.

En 2002, pour fêter dignement le 300ème anniversaire de la chapelle, la procession fut à nouveau instaurée, le 1er dimanche de juillet. Elle suscite depuis enthousiasme et ferveur populaire.

Sainte Apolinne dont vous pouvez voir la statue à l’intérieur de la chapelle, est la patronne des dentistes et, c’est à ce titre, qu’elle est priée pour les maux de dents.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s