Promenade n° 8 – dite du Bois des Rocs

Caractéristiques
Longueur : 5,5 Km
Durée : environ 110 minutes
Difficulté : moyenne
Section ombragée : 30 % du trajet
Revêtement : +/- 70 % asphalté
+/- 25 % chemin caillouteux
Si parcours par le Bois des Rocs : 600 m par chemin forestier
Remarque : Si vous ne passez pas par le Bois des Rocs, ni ne faites la boucle de l’ancien canal, la longueur du parcours est de 4 km et sa durée de +/- 75 minutes

Configuration générale
Promenade aux aspects variés : traversée éventuelle du Bois des Rocs, chemin de campagne offrant des vues étendues sur la région, chemins de halage le long de l’ancien canal et le canal actuel Charleroi/Bruxelles.

Recommandation importante
Surveillez étroitement les enfants le long du parcours jouxtant les canaux.

Point de départ – itinéraire d’accès
Partant d’Ittre en direction de Virginal, au carrefour Ittre/Braine-le-Château/Clabecq, tournez à gauche dans la rue de Huleu. Suivez-la jusqu’au bout et prenez à droite, la rue du Croiseau jusqu’au rond-point suivant prenez la dernière à droite, la rue des Rabots qui, après une longue descente, aboutit au canal. Longez celui-ci jusqu’au Pont de Fauquez, traversez-le et garez votre voiture à proximité immédiate du Café de la Montagne.

Itinéraire
– Le point de départ – le Café de la Montagne – se situe au voisinage du site des anciennes verreries de Fauquez aujourd’hui disparues, elles étaient spécialisées en gobeleterie et surtout en marbrite, sorte de verre plat, opaque décoratif et marbré de toutes sortes de couleurs. Utilisé en Art Déco. Seuls vestiges existants, la demeure de l’ancien maître des lieux – le directeur Arthur Brancart-, le dispensaire désaffecté, l’ancienne salle de fête de l’entreprise sur le fronton de laquelle on peut encore se lire la devise : « Bien travailler, bien s’amuser », l’ancienne école Saint-Michel et la chapelle du hameau.
– Montez la rue Brancart et passez sur le pont enjambant l’ancienne voie de chemin de fer Ecaussinnes/Tubize via Ronquières, Fauquez et Virginal.
– Passez devant la chapelle susdite, dédiée à Sainte Lutgarde et dont certaines façades sont recouvertes de marbrite. Elle a été désacralisée et est actuellement transformée en habitation. En poursuivant la montée de la rue Brancart, vous passez devant un coron typique d’anciennes maisons ouvrières.
– Pour le promeneur 2 possibilités se présentent :
– Soit, vous continuez la rue Brancart (celle d’où vous venez – branche droite de l’Y) et rejoindre la ferme de la Volée par la route (voir * ci-après) ;
– Soit, vous prenez à droite de la rue un sentier balisé entrant dans les fourrés et le bois. Ce sentier vous amènera, après une descente très raide, à l’endroit de la fameuse « Table des Sorcières ».

A propos de celle-ci, voici ce qu’écrivit jadis le professeur Marcel Homet de l’Ecole Anthopologique de Paris : « … d’abord la table est placée sur un socle … De ce fait, on se trouve en face d’un dolmen parfait assez rare avec sa forme ronde. En outre, un petit ruisseau passe au pied du dit dolmen, ce qui suggère immédiatement l’idée de cérémonies propitiatoires où l’eau, dans les anciens cultes, est toujours présente. Enfin à quelques 10 m delà, sur le versant de la colline dominant le dolmen, existe une grotte qui fut incontestablement taillée par l’homme, en ce qu’elle présente deux voûtes aux arcs sensiblement parallèles. Le site est donc complet : sur la pente de la colline, une grotte sacramentelle où le prêtre (druide ou prédruide) officiat ; au dessous, le dolmen où l’on effectuait des sacrifices et enfin l’eau, en quelque sorte lustrale, condition obligatoire pour toute cérémonie. Sur la pente – juste au-dessus de l’endroit – une chapelle chrétienne, disparue aujourd’hui, avait été bâtie jadis pour exorciser l’endroit. »

Objet néolithique ou meule dont la taille aurait pu être abandonnée suite à un défaut éventuel de la pierre ? Seules de plus amples investigations pourraient donner des éclaircissements à ce propos.

Par ailleurs on raconte que des habitantes de l’endroit auraient déposé un soir leur linge sale sur la pierre et l’auraient retrouvé propre et immaculé le lendemain, grâce à l’intervention des sorcières, devenues bonnes fées à cette occasion !

– Si vous avez opté pour la 2ème possibilité. Arrivé au fond du ravin, vous devez passer le petit ruisseau pour atteindre le chemin forestier qui part à gauche pour rejoindre la rue Brancart. Fait étonnant, les roches visibles dans ce site sont d’origine volcanique.
– Prenez à droite dans la rue Brancart et poursuivez jusqu’à la ferme de la Volée.

* A la dite ferme, prenez à droite la rue Mon Plaisir que l’on suivra jusqu’au canal en passant au préalable à côté de la ferme de la Motte à Balou (anciennement ferme Demarbaix), et sur un pont au-dessus de la Senette. Une ancienne maison de garde-barrière – bien restaurée – de la ligne Ecaussinnes/Tubize est visible peu avant d’arriver aux chemins de halage.

– Au canal, prenez à gauche le premier chemin de halage – la rue du Halage – qui longera bientôt l’ancien canal jusqu’à un pont à proximité des Papeteries de Virginal.
– Traversez ce pont et rejoignez le canal actuel, tournez à droite en direction de Fauquez et longez le canal en repassant devant la maison du garde-barrière.
– Peut avant le pont de Fauquez, montez un petit raidillon à droite du chemin de halage. A la route, prenez à droite jusqu’au Café de la Montagne. – Point de départ de la promenade

 

08-promenade bois des rocs

 

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s